Devoir de mémoire

Et si pour mieux construire l'avenir, il fallait retourner à notre passé ? Et si pour avancer, il fallait parfois faire une pause dans l'histoire ?

Pourquoi l'homme n'a-t-il rien appris de ses erreurs ? Comment pouvons-nous contribuer à un monde meilleur ?

De grandes phrases me direz-vous ? Peut-être... Mais s'il on se contente de dire "à mon niveau, je ne peux rien faire", c'est certain : rien ne changera.

Par contre, si chacun d'entre nous décide d'agir et de mener de petites actions en faveur de la paix, nous pouvons améliorer les choses. C'est la raison pour laquelle j'ai l'ambition de lancer cette campagne active en faveur de la paix : "Je veux un monde meilleur et j'y contribue". Il faut cesser de regarder les bras croisés si l'on veut que ça change. Et je veux que ça change. Mère de 4 enfants, je veux laisser un autre monde à ma descendance.

Je ne pouvais débuter cette campagne sans regarder en arrière. Comme un devoir de mémoire, mais aussi pour prier, je voulais me rendre dans un endroit où les victimes se comptent par millions : Auschwitz-Birkenau. Je sais qu'au milieu de ces âmes, je trouverai la force de mener toutes ces actions. J'irai semer sur les plaines de ces camps maudits quelques coquelicots blancs, symbole des femmes de paix mais aussi de l'espoir. Ce voyage est le premier au coeur de l'humain. Même s'il sera silencieux, je sais qu'il aura des choses à me "dire".

Aujourd'hui encore, à travers le monde, des milliers d'être humains tombent sous les balles ou sous les coups d'un conjoint, meurent de faim ou errent sans patrie. L'homme n'a-t-il rien compris ? 

La résolution 1325 de l'Onu reconnait aux femmes une force pour la paix. La paix passe par la parité et actuellement, elles sont sous-représentées dans les négociations pour la paix. Pourtant, elles ont cet atout qu'est maternité, la construction de la vie ; on a rarement vu une femme sur une champ de bataille. Elles peuvent aider à contribuer à la paix dans le monde. Il faut juste qu'on  leur donne la place qui leur revient.

Il y a suffisament de place pour chacun sur cette terre. Et nous n'appartenont qu'à une seule race : la race humaine.

A travers ce site, vous pourrez suivre ces actions, nous faire part des vôtres, nous soutenir et agir.

Merci

Betty Batoul

Ausch enter  Auschwitz main gate

Quelques graines de coquelicots blancs que je sèmerai sur les plaines des camps 

P1090381     P1090380 

×